Assemblée générale annuelle

AGA juin 2017

Rapport du président

Chers membres, chères amies et amis, je me présente devant vous aujourd’hui après une année passée à la présidence de l’association. Aux côtés des autres membres du conseil et de la direction, nous avons vécu une année mouvementée. Nous avons eu des défis par rapport au logement qui ne sont pas encore réglés et des défis de ressources humaines qui occupent encore nos réflexions. Même si le financement de l’association est un défi constant, nous sommes heureux d’avoir assuré un financement vital pour les 5 prochaines années avec Patrimoine canadien.

Je suis très heureux de la venue des plus récents membres sur le Conseil et  de la poursuite du travail par les membres plus anciens. Très heureux aussi du travail de Madame Chartier qui soutient, développe et gère de brillante manière notre association.

Cette année nous avons eu de beaux succès :

  • Les journées de la Culture
  • Paris in Nelson
  • La pièce de Marionnettes
  • La cabane à sucre et son grand succès
  • L’émission de radio Méli-Mélo et notre l’ensemble de notre collaboration avec KCR
  • Les liens avec les autres partenaires et les collaborations dans la communauté
  • Notre présence à Vancouver lors de rencontres provinciales
  • Le livre de recettes avec nos gens d’expérience et l’école de Sentiers alpins.

Pour la prochaine année, j’envisage :

  • Les défis liés au logement, aux ressources humaines et au financement
  • L’établissement de relations avec les Sinixt et autres nations pour créer des échanges sur nos langues respectives
  • Canadian Parent for French : voyage à Charlevoix en 2018.
  • Les défis de l’aide aux devoirs.
  • La réflexion sur la programmation et les futurs projets.

Je vois  actuellement l’AFKO comme une plante utile et magnifique. Une plante qui, par contre, n’a pas de pot assez grand pour le moment. Elle voudrait vraiment avoir un plus grand pot, mais pour plusieurs raisons elle reste avec ce même pot. Je pense que la prochaine année sera importante pour notre association. L’AFKO a eu 30 ans dans la dernière année, elle a passé une année à chercher des nouveaux locaux, à essayer d’offrir un cadre d’emploi plus sain à la direction générale et elle est toujours face à ces défis. L’AFKO amorce maintenant un travail de réflexion sur ses ressources humaines et si elle poursuit le travail amorcé, il pourrait y avoir des changements dans la prochaine année.

L’AFKO déborde de ressources et de potentiels, mais l’aspect financer est toujours un défi et à défaut d’offrir des salaires compétitifs et des avantages sociaux, elle doit trouver un moyen d’offrir un cadre d’emploi sain et une vision organisationnelle réaliste qui respecte ses moyens.

Vincent Deslauriers, président