Politique environnementale

POLITIQUE ENVIRONNEMENTALE

Mission de la politique : Dans l’intention de voir la qualité et la quantité de ses gestes environnementaux augmenter et se diversifier, l’Association des francophones des Kootenays Ouest (AFKO) met sur pied une politique environnementale. Cette politique se voit une suite du portrait écologique et du plan d’action établis en février 2018, dans le but de projeter encore plus loin les efforts environnementaux.

L’AFKO s’engage à :

  • effectuer des achats responsables en favorisant les produits ou le matériel durable, local, réutilisable et/ou ayant le moins d’emballage possible tout en prenant en compte les recommandations données en annexe 1. Ceci inclut donc l’approvisionnement des articles de salle de bain, les achats du coin photocopie, ainsi que le matériel nécessaire pour les camps d’été et toutes les autres activités;
  • utiliser des produits nettoyants écologiques faits sur place pour les tâches de nettoyage régulières, par exemple avec les recettes à base de savon de Castille présentes en annexe 1;
  • effectuer une saine gestion des matières résiduelles par la récupération de toutes les matières recyclables acceptées par le système de collecte, par la gestion des matières compostables, par la disposition adéquate des cartouches d’encre et des produits dangereux tels les néons, la peinture, les piles, certains nettoyants, etc. ;
  • tenter de réduire les emballages et le plastique le plus possible lors des commandes ayant besoin d’être livrées, comme suggéré en annexe 2;
  • continuer les efforts mis en place afin de réduire la consommation de produits à usage unique telle que la vaisselle pour les repas partagés et autres grands évènements, ainsi que favoriser la réutilisation au maximum du matériel acheté;
  • encourager et maintenir la participation, la formation et l’engagement de ses employés afin d’assurer le plein respect de la politique environnementale;
  • viser l’amélioration continue de ses efforts environnementaux dans les années à venir;
  • réduire l’empreinte écologique des transports, en favorisant le covoiturage par exemple;
  • encourager et soutenir les initiatives des membres liées à l’environnement, lorsque celles-ci respectent le mandant de l’organisme;
  • développer un processus de suivi comportant des indicateurs quantitatifs à réévaluer annuellement (automne 2018).