807 rue Baker, Nelson, C.-B., V1L 4J8
250-352-3516
direction@afko.ca

Canadian Parents for French – Chapitre Castlegar : porté par des bénévoles dévoués

Par Amélie SAUQUET avec l’aide de Marie-Paule Berthiaume, mai 2021

Rachel Tetreault s’implique activement auprès de Canadian Parents for French (CPF) – Chapitre Castlegar. Elle possède un parcours teinté de bilinguisme et d’amour pour ses racines québécoises. Rachel nous raconte le dynamisme démontré par le CPF – Chapitre Castlegar, à travers le partenariat florissant avec la bibliothèque de Castlegar et le concours photo avec le Bonhomme carnaval.

Les besoins en ressources francophones grandissent avec les élèves en immersion à Castlegar depuis l’implantation d’une maternelle en 2015. Rachel a développé depuis une volonté de maintenir une offre de ressources enrichissantes pour les familles francophones et francophiles de Castlegar.

Un parcours de Franco-Colombienne

La famille de Rachel est originaire de l’Est du Québec. Ses parents ont déménagé dans l’Ouest avant sa naissance. C’est à Prince George qu’elle commence l’immersion française. Elle se rappelle la célébration du temps des sucres avec la douceur de la tire d’érable. Victime d’insécurité linguistique, Rachel laisse de côté l’usage courant du français à l’adolescence après avoir subi de l’intimidation dû à son accent franco-colombien. En devenant mère, son intérêt pour la langue française est revenu. Il y a quelques années, sa mère est retournée vivre au Québec pour se rapprocher de ses racines et de sa famille. C’est donc adulte et à distance que Rachel reconstruit son lien avec le français grâce à sa mère qui offre des ressources du Québec à ses petits-enfants. «Elle envoie souvent des livres et dès que j’ai besoin d’une traduction, je la contacte. Notre relation autour du français a évolué», confie-t-elle. Aujourd’hui, la fille de Rachel est inscrite en immersion française. Rachel donne toute la latitude à sa fille de parler en français avec grand-mère, se connectant avec ses origines francophones. Elle tient également à outiller sa fille pour la suite. «Aujourd’hui Juniper, qui a sept ans, lit le français et corrige mon français tout le temps! », partage Rachel

Un engagement auprès de Canadian Parents For French

CPF a été créé en 2019 à Castlegar par un groupe de parents désireux d’offrir des ressources en français à leurs enfants. Après une année d’activités et l’arrivée de la pandémie, l’organisme sans but lucratif a dû s’adapter car les familles restent très enthousiastes à l’idée de recevoir des ressources en français. L’équipe actuelle comprend Rachel Tetreault, Alysia Dobie et Susanne Thomas. Les trois femmes sont aidées par d’autres parents dévoués. En dépit de pouvoir organiser des événements en présentiel, l’organisation a profité des réseaux sociaux et d’un concours photo ayant pour thème «Où est le Bonhomme carnaval?» pour augmenter son nombre d’abonnés. «Cette activité nous a permis de gagner en popularité. Nous avons commencé notre page Facebook avec 12 abonnés et nous sommes maintenant rendus à 91. Nous y partageons des ressources sur la francophonie», explique-t-elle.

CPF en action : bourse et partenariat florissant avec la bibliothèque de Castlegar.

Le groupe de Castlegar offre dorénavant une bourse dédiée à un élève de l’immersion française pour commémorer la vie de Julie Cole, une mère de famille active de la communauté.
CPF – Chapitre Castlegar a aussi, au printemps dernier, mis en place un partenariat avec la bibliothèque. Les familles ont pu avoir accès à des sacs thématiques comprenant des livres sur le printemps et le jardinage, des graines à planter et des fiches explicatives en français. «Grâce aux réseaux sociaux, le mot s’est répandu rapidement, ce fut un véritable succès», s’exclame Rachel pour qui la bibliothèque représente un lieu parfait pour connecter les jeunes avec le français, même en temps de pandémie.
La bibliothécaire jeunesse, Laura Zaytzeff, est heureuse de ce partenariat. Elle a observé un intérêt grandissant pour les livres en français dès le lancement de l’immersion française à Castlegar. La bibliothèque alloue dorénavant 1500$ à sa collection de livres en français. «Rachel et moi-même avons discuté des besoins, nous avons déjà beaucoup de livres d’images, nous allons donc augmenter la collection pour lecteurs débutants et de niveau intermédiaire tel que la série Harry Potter.», confie Laura. Aujourd’hui Laura et Rachel pensent organiser un autre partenariat par la mise en place d’un club de livres ou d’un concours pour récompenser les jeunes lecteurs.

Rachel et le groupe de Castlegar veulent étendre le réseau CPF et offrir plus d’activités. Le potentiel est palpable. «Il y a plus de diversité et le paysage culturel change. Nous voulons prendre notre place dans ces changements».

Visitez la page Facebook Canadian Parents For French – Castlegar Chapter pour plus d’informations.