807 rue Baker, Nelson, C.-B., V1L 4J8
250-352-3516
direction_afko@telus.net

Charcuterie Totoche pourrait créer une dépendance!

Par Dhanya Proulx

On entend souvent que c’est chez Charcuterie Totoche que l’on retrouve la meilleure baguette à Nelson, voire des Kootenays. Le visage des gens qui franchissent la porte s’illumine devant le comptoir de fromages parfumés et de charcuteries artisanales; les sourires s’étirent, les papilles salivent; les bons mots pleuvent. « J’en suis accro! » « Les saucissons y sont parfaits; leur saveur délicate est incomparable, indescriptible. » Les produits y sont « épiques! » et les propriétaires de l’endroit charmants. Des Grenoblois qui ont décidé de vivre leur passion et de la partager au coeur des Kootenays. Communautés francophone et anglophone sont choyées et ont de quoi être fières d’avoir, au coeur de la Queen City, une entreprise artisanale si florissante!

Alors qu’ils faisaient complètement autre chose en Europe, Guillaume et Claire ont décidé de traverser l’Atlantique, appuyés par le programme BC PNP catégorie Entrepreneur, et de s’installer dans les Kootenays pour changer de direction, et assouvir leur passion commune pour la « chimie alimentaire » et les plaisirs de la table.

Pourquoi les Kootenays?

Guillaume et Claire désiraient aussi s’installer dans un environnement rural, et dans un endroit assez grand en termes de population et de services. Le couple est tombé en amour avec Nelson pour l’architecture des bâtiments et pour le paysage. « On se sent bien avec les vieilles pierres et avec le lac. Ça nous rappelle la ville d’Annecy, à côté de chez nous, avec les montagnes. C’est tellement beau. On peut aller faire des balades, faire du ski, aller sur le lac, etc. On essaie d’en profiter lors de nos petits week-ends! »

Ils offrent « une expérience culinaire sans pareille », en perpétuant la tradition artisanale et en soutenant l’économie locale, lesquelles sont pour eux des piliers majeurs de l’identité de Charcuterie Totoche. C’est pour cette raison que tout y est fait à la main, avec amour, mais aussi avec rigueur, et que chaque produit est gage de saveur et de qualité. « L’idée, c’est qu’à partir d’éléments ordinaires et simples, du fait de notre technique rigoureuse quasi scientifique, on prépare un produit outstanding, qui ne va jamais laisser les gens indifférents. C’est mon challenge quotidien! » Guillaume et sa femme sont ainsi toujours sur place pour s’assurer que chaque aliment soit de qualité irréprochable. « C’est presque une religion » lance Guillaume, qui avoue que sa passion rime aussi avec implication, sacrifices et dévouement. D’autres ingrédients-clés pour connaître la recette du succès!

Des défis, il y en a eu et il y en a encore. Pour Guillaume, il est important de s’ajuster pour offrir des produits frais et locaux, ne correspondant toutefois pas toujours aux idées reçues. Prenons le pain par exemple. La majorité des gens veut une mie blanche comme neige. Ce n’est pourtant pas ce qui rend le pain meilleur, bien au contraire, mais la qualité de la farine, peu importe sa couleur, et l’amour et le temps mis lors de la préparation. Guillaume collabore ainsi avec Treasure Life Flour Mill de Creston pour s’approvisionner en farines certifiées biologiques, sans OGM, agents de préservation et additifs.

Pour ce qui est des charcuteries, les viandes proviennent d’une ferme à Cranbrook. Elles sont séchées pendant plusieurs mois, jusqu’à une année, ce qui les rend goûteuses. À l’inverse des jambons que l’on trouve dans les chaînes d’épicerie, chez Totoche, la transformation se fait lentement. À l’arrière de la boutique, des odeurs d’épices et des pepperonis qui, dans quelques mois, seront prêts à être dégustés à Backroads Brewing Co., à Nelson Brewing Company, à Torchlight Brewing Co., à Reo’s, à Whitewater et à la brasserie Angry Hen, notamment. Un parfait accord bière et charcuterie!

Parlant d’accords, les propriétaires aimeraient pouvoir faire une extension à leur charmant commerce, dans le but de créer des liens à travers les arômes et les saveurs, pour que tous et toutes puissent échanger, partager et savourer ces plaisirs gourmands que l’endroit a à offrir. Qui dirait non à une planche de charcuteries et fromages, et à un bon verre de vin, le tout sous le soleil? Guillaume et Claire ont encore des projets. À suivre! ■

Crédit photo : Thomas Nowa