807 rue Baker, Nelson, C.-B., V1L 4J8
250-352-3516
direction@afko.ca

La créativité au cœur de l’espace francophone de Nelson

Par Marie-Paule BERTHIAUME, septembre 2022

La plurivalente Véronique Trudel s’est associée à l’Association francophone des Kootenays Ouest (AFKO) au début de 2020 pour créer le Laboratoire de créativité. Celui-ci propose une activité mensuelle où les participants sont invités à relever un défi créatif personnel, selon la thématique reçue. Une rencontre facultative est organisée à la fin du mois pour la présentation des œuvres réalisées, tout médium confondu.

Véronique Trudel s’est d’abord inspirée du projet multidisciplinaire Amalgame, adressé aux artistes québécois de l’Abitibi. Elle a aussi été influencée par le cycle du club de lecture de l’AFKO, à l’échéancier mensuel. 

«On lance un thème choisi au hasard aux intéressés. Les thèmes exploités jusqu’à présent ont été: «Mon amie imaginaire», «Avec un large sourire», «À travers la vitre», «L’œuvre ou de la vie de la peintre Catharina van Hemessen»,  «Mouche à feu»,  «Dérangement», «Seconde main» et «Mon été». C’est libre à eux d’utiliser le médium de leur choix: la peinture, la couture, l’écriture, le théâtre, la danse, etc. Puis, un mois plus tard, on se rencontre et on présente nos œuvres devant des pairs. Ça donne un petit coup de pied au derrière parce que souvent, la vie va vite et on ne prend pas le temps de créer. Avoir un échéancier et la pression de présenter, c’est comme une allumette», explique celle qui a d’abord créé le projet pour stimuler sa propre créativité et assouvir son «grand besoin de partager».

Photo: Véronique-Trudel_crédit-photo-Gaëtan-Nerincx

Pendant la rencontre, les participants sont invités à discuter de leur processus de création. «Je ne dirais pas que c’est une thérapie mais c’est définitivement thérapeutique. C’est comme aller prendre un café avec des amis sans potiner, sans parler de la pluie et du beau temps. On parle de sujets importants qui nous touchent. Pour moi, l’art manque cruellement dans le monde. On doit sortir l’expression artistique du cours d’art plastique. La créativité, c’est sortir de «la boîte» pour réfléchir autrement.»

Elle offre en exemple son père, un «machiniste patenteux surnommé Gugusse par ses pairs». Inventeur super organisé, il possède deux gros pots dans son garage remplis d’objets inclassables. 

«Quand il fait face à un problème, mon père vide son pot sur la table. Puis tranquillement, il y remet un objet à la fois en le regardant et à chaque fois, il trouve une solution! La créativité, ça va au-delà de créer une toile ou une chanson. On a tous besoin de ça», relate l’autrice-compositrice-interprète, en soulignant que c’est de la quantité que vient la qualité lorsqu’il vient le temps de créer. 

Véronique Trudel invite ceux qui ont des questions ou qui voudraient être ajoutés à la liste d’envois, à envoyer un courriel à trudel.vronique@gmail.com.

Découvrez-en davantage à ce sujet en écoutant l’épisode qui lui est consacré dans la première saison «Francophonie sauvage» de la série balados de l’AFKO, FRANC OUEST. Rendez-vous sur afko.ca/francouest, ainsi que sur les principales plateformes numériques de diffusion audio pour y accéder.