807 rue Baker, Nelson, C.-B., V1L 4J8
250-352-3516
direction_afko@telus.net

Marie Christine Bellerose à l’édition virtuelle du Art Walk

Par Lauren Jazy pour l’association des francophones des Kootenays Ouest

Pour mon deuxième portrait de la page Voilà, j’ai le plaisir d’interviewer Marie Christine Bellerose, québécoise d’origine et résidant à Nelson depuis maintenant 12 ans. Ce qui l’a amené ici? Un poste d’enseignante à l’école francophone des Sentiers-alpins, qu’elle a décroché depuis Montréal. Planifiant à la base de rester un an, elle est, comme beaucoup d’entre nous, tombée sous le charme des Kootenays.

Marie Christine se passionne pour les arts visuels. Elle m’explique que cela a toujours fait partie d’elle aussi loin qu’elle s’en souvienne. Créer lui permet de se recentrer, de trouver le calme à l’intérieur. Pour des raisons pratiques, elle a préféré opter pour une carrière qu’elle qualifie de plus “stable” – ce qu’elle ne regrette pas, car elle adore son métier d’enseignante! Ce qui est merveilleux, c’est qu’elle intègre énormément d’art dans son travail avec les enfants. Chaque année, avec ses collègues, elle organise un vernissage où les élèves exposent leurs œuvres, qui sont vendues aux enchères et dont les bénéfices vont à différentes organisations de la communauté (l’année dernière, le don de l’école a été remis à la Cottonwood Lake Preservation Society, https://savecottonwood.com).

En ce qui concerne sa création personnelle, elle l’a mise un peu de côté à son arrivée à Nelson, alors qu’elle était en début de carrière. C’est la naissance de Margo, sa fille aînée, qui lui a permis de reconnecter avec son art. Son congé de maternité lui laissait plus de temps et c’était une période très inspirante pour elle. Elle me raconte que chez elle, les tables à dessin remplacent la télévision, ce qui lui permet de vivre sa passion au quotidien et de la partager avec ses enfants. D’ailleurs, en été, la famille aime partir à l’aventure avec leur van, ce qui leur permet de se réunir tous les quatre et de créer ensemble. Sur la route, Marie Christine fait beaucoup d’aquarelle, plus pratique en voyage.

 

Marie Christine va présenter son art au public lors de l’édition virtuelle du Art Walk qui débute le 27 juin. Pendant des années, elle l’a gardé plutôt privé, mais l’encouragement de son entourage pour en faire profiter un plus grand nombre de personnes l’a finalement convaincue, et ce, à notre grand plaisir! Ses créations sentent la vie. Cette collection est principalement inspirée de la flore qui l’entoure. En effet, Marie Christine est fascinée par les couleurs, les détails et la symétrie des plantes, qu’elle aime prendre en photo. C’est à partir de ces photos qu’elle crée ses oeuvres de grand format. Elle peint des toiles à l’acrylique, qu’elle colle ensuite sur des supports en bois, et relie le tout au pastel gras. 

Vers la fin de notre interview, nous discutons de Nelson. Nous réalisons que nous partageons le même sentiment sur cette petite ville. Ici, ce n’est pas notre job qui nous définit, il y a plus d’espace pour suivre ses passions, moins de jugement, et une belle ouverture d’esprit pour ce tout qui est créatif. 

Notre interview me laisse remplie d’une douce énergie. En me racontant son histoire, Marie Christine m’inspire et me rappelle que le courage de croire en ce qui nous anime peut donner naissance à des choses qu’on aurait jamais imaginé.

 

Toutes les informations sur la Art Walk sur www.ndac.ca/nelson-artwalk/

Instagram @bellerosart

Credit photo: Julie Herman et Steph Malette