807 rue Baker, Nelson, C.-B., V1L 4J8
250-352-3516
direction@afko.ca

Stéphanie Gauvin a l’art dans l’esprit

Emily Horn, élève de 10e année à l’école Secondaire de Nelson

Originaire de l’Estrie au Québec, l’artiste est déménagée en Colombie-Britannique à l’âge de dix-neuf ans pour se rapprocher des montagnes. Installée dans la petite ville de Rossland, la peintre de paysage a lancé son entreprise et a élevé sa famille dans un environnement inspirant.  

Malgré qu’elle n’ait déménagé dans l’Ouest qu’à l’âge adulte, cette artiste et mère de deux enfants a continué de grandir et d’apprendre beaucoup de choses à Rossland. « C’est comme si j’apprends toujours, toujours! » Elle a réussi à garder son essence québécoise dans la communauté francophone de la petite ville et c’est là où elle partage sa passion de la peinture à travers sa propre galerie.  

Le lancement d’une entreprise unique

Stéphanie a grandi en faisant de l’art. « C’est juste quelque chose qui était instinctif. J’ai répondu à mon besoin de vouloir créer. Ce n’est pas quelque chose que j’ai décidé. » Elle faisait beaucoup de dessin quand elle était au secondaire et c’était évident qu’elle avait du talent. Au Cégep, où elle a étudié en graphisme, elle a réalisé que l’activité de création artistique était sa vocation. 

 

Elle a obtenu un diplôme des Beaux-Arts en 1989. À l’écoute d’une autre passion, le ski, Stéphanie a déménagé dans l’Ouest. C’est à Rossland qu’elle a commencé à créer des décorations qu’elle vendait au Marché de Noël. Grâce à l’engouement pour ses productions artistiques, elle a commencé peu à peu à créer et vendre davantage de ses toiles. « Ça m’a motivé d’en faire plus parce que je voyais que le monde trouvait ça cool. » Soutenue par sa famille et sa communauté, Stéphanie participe à plusieurs expositions. Finalement, elle a ouvert sa propre galerie. Ça fait maintenant huit ans qu’elle a sa propre entreprise.

« Je suis comme un petit lutin, je fais mes choses dans l’atelier du fond, je les accroche et puis je les vends. » Les œuvres de Stéphanie ont été exposées dans de nombreuses galeries à travers le Canada : Aven’s Gallery à Canmore, Hambleton Gallery à Kelowna et au Québec la Galerie Iris.

 

S'inspirer des merveilles du monde

Se concentrant sur la peinture de paysage, Stéphanie se laisse influencer et apprend beaucoup des autres artistes. « Tout le monde s’inspire de quelqu’un, je pense. » 

De plus, Stéphanie démontre son amour pour la nature dans ses acryliques. « Parfois je ne fais pas de peinture, je fais un voyage où je vais peindre en plein air puis je fais des petites peintures, des études. […] Après ça, après mon voyage, je suis inspirée. » En suivant l’énergie du moment et en continuant de pratiquer des sports, la femme active est capable de rester dans un bon état d’esprit et de continuer à créer.

« Ma partie préférée, en fait, c’est de rencontrer d’autres artistes et faire des voyages de peinture. […] Parce que quand tu peins le paysage, puis tu as les deux pieds dedans, c’est vraiment différent que faire une grosse œuvre sur Canvas dans ton studio avec une photo. C’est une autre expérience, puis c’est vraiment le fun. » 

Stéphanie continue d’évoluer comme artiste et comme personne dans la petite communauté inspirante de Rossland. Elle garde un bon esprit dans son travail et environnement et poursuit son vœu de créer à chaque jour. Ayant une connexion artistique avec les montagnes, les forêts et les lacs qui l’entourent, Stéphanie est pleine de gratitude. 

« Je pense que le ticket c’est de savoir comment on est chanceux à tous les jours. C’est ça le secret. »

Verified by MonsterInsights