807 rue Baker, Nelson, C.-B., V1L 4J8
250-352-3516
direction_afko@telus.net

Stéphanie Gauvin : s’inspirer de la nature et du moment présent

Par Dhanya Proulx, novembre 2019

« Mon travail est mon terrain de jeu, mon essence rendue visible. Mon objectif est de traduire l’excitation
que je ressens pour la vie en une œuvre d’art visible. » [Traduction libre]
Sur les toiles de Stéphanie Gauvin, on retrouve des paysages montagneux colorés, dont l’univers singulier
des Kootenays. Rencontre avec une artiste peintre inspirante dont les œuvres évoquent l’aventure, et la
paix et la sérénité de la nature.

D’où viens-tu et depuis combien de temps es-tu à Rossland?

Je viens de Magog, en Estrie, et je suis à Rossland depuis déjà 26 ans.

Qu’est-ce qui t’a amenée dans les Kootenays?

En plus d’avoir découvert le ski à Red Mountain, j’ai décidé de m’installer ici après avoir rencontré une communauté de francophones avec qui je suis devenue amie instantanément! Aujourd’hui, j’ai ma galerie et je suis heureuse d’avoir un espace où afficher mes œuvres et aussi où je peux rencontrer les gens. Ils sont toujours contents et intrigués de constater les façons dont je m’y prends, de voir quel est mon processus et ils aiment me poser des questions.

As-tu toujours fait de la peinture?

Je suis peintre depuis 14 ans maintenant, mais j’ai toujours été créative!

Quelles sont tes inspirations?
Je puise mon inspiration dans mes activités sportives à l’extérieur, dans la nature. Je fais beaucoup de ski, de vélo, de marche en montagne et quand j’y suis, je vois avec mes yeux d’artiste. J’essaie d’absorber et d’enregistrer ce qui m’intéresse. La nature est remplie de formes. Je prends des photos que j’utilise plus tard dans le studio pour créer mes tableaux.

Quel endroit t’inspire le plus?

Je peins, la majorité du temps, dans mon studio, mais l’activité de peindre en plein air est vraiment un grand plaisir. C’est de faire une grande révérence à la beauté de la nature que de s’asseoir, de respirer l’air frais, et d’essayer de rendre justice et de peindre ce que l’on a sous les yeux. À travers les années, j’ai fait plusieurs voyages de peinture. Du Nouveau Mexique, en passant par les Rocheuses sur la côte ouest de la ColombieBritannique, et jusqu’à Alaska… l’émerveillement d’un nouvel environnement apporte toujours l’inspiration.

Quelle musique écoutes-tu dans tes moments de création?

J’écoute toute sorte de musique, en anglais ou en français, mais dernièrement j’ai découvert Matt
Holubowski!

En cas de panne d’inspiration, que fais-tu?

S’il m’arrive d’avoir une panne d’inspiration, la solution est d’aller m’amuser et de profiter de la vie, du moment présent, en pratiquant la gratitude.

Tu viens du Québec. Qu’est-ce que ça te fait d’être une francophone en milieu minoritaire ici? Quelle est la place du français dans ta vie?

J’ai toujours été très confortable à parler anglais. Je me sens bien dan une communauté anglophone, mais j’apprécie beaucoup de pouvoir m’exprimer dans ma langue authentique. Le français est toujours aussi présent dans ma vie de tous les jours, avec ma famille et mes amis francophones.

Même si tu es ici depuis un moment déjà, comment préserves-tu ton identité québécoise?

Nous avons deux enfants qui ont accès au programme francophone à l’école primaire, et nous faisons partie d’une grande communauté francophone à Rossland.

Stephanie Gauvin

Qu’est-ce que le français t’apporte aujourd’hui?

Le français coule dans mes veines et fait aussi partie de mon expression authentique.

Et l’art, qu’apporte-t-il à ta vie?

L’art est la manière dont je communique et il me permet de m’épanouir pleinement.

Tu as fait une collaboration avec Instincts. As-tu d’autres projets de peinture en cours?

En 2020, je participerai à une exposition d’œuvres de peintres qui, au cours des années ont célébré l’étude de la région du Mont Assiniboine, dans les Rocheuses canadiennes. Ce projet sera présenté en association avec le livre de Chic Scott, et l’exposition sera au Whyte Museum à Banff.

De quelle œuvre es-tu la plus fière?

J’ai eu beaucoup de plaisir à peindre « Candy Light ». En mars dernier, j’étais au sommet de Red Mountain à l’aube, et j’ai pu capturer la luminosité du soleil levant sur la neige. Dans mon travail, je recherche l’équilibre des teintes pour capturer la lumière, et je ressens vraiment cette sensation en regardant cette toile. Je peins souvent les petits refuges qu’on retrouve en montagne, cette cabane-ci se trouve au sommet de Red Mountain et s’appelle Poochie’s Cabin. On voit dans cette œuvre tout ce qui me tient à cœur : la culture du ski, les montagnes, l’hiver, la neige, le plein air!

Pour en savoir plus : www.artiststephaniegauvin.com
LA GALERIE DE STÉPHANIE GAUVIN
2070 Washington, Rossland
Du mercredi au samedi, 12h30 à 17h30
250-231-8159
Suivez-la!
Facebook : Stephanie Gauvin Artist
Instagram : @stephaniegauvinartist.